Transfert d’argent

Transfert d’argent

Si l’économie locale ne profite pas directement de cette manne importante, les réseaux bancaires et les Postes africaines gagnent des sommes considérables en commission, autour de 10 milliards Fcfa – €  15,3 millions –  par ans, de quoi renforcer leurs fonds propres et permettent leurs développements économiques. Ce qui explique le coût très élevé des transferts, car il faut commissionner l’établissement émetteur, la société de transfert de fonds (Western union ou Money Gram par exemple), ainsi que l’établissement qui remettra l’argent à son destinataire.

Il faut savoir qu’au niveau mondial, le montant estimé des transferts des migrants vers leurs pays d’origine sur le continent africain, représentait environ € 21 milliards – 13 700 milliards Fcfa- en 2007, plus que l’aide internationale reçue par le continent.

Une décennie plus tard, le montant estimé serait de près de $ 50 milliards.

 

Au Mali et au Cameroun par exemple, et maintenant de plus en plus au Sénégal et en Côte d’Ivoire, certains groupes de migrants créent des associations dans le but de développer leurs villages ou villes par l’électrification, la construction, l’équipement et l’entretien  d’école, de centre de santé, la construction d’un réseau d’eau potable ou la culture des champs.

Certains groupes de personne montent des projets villageois ou des associations financement une école par ici, un centre de santé par-là, mais rien de construit, de logique, c’est du cas par cas et nous nous retrouvons avec plus de 1 200 associations françaises intervenant au Sénégal et près de 6 000 au niveau européen, pour un résultat final qui est une goutte d’eau dans l’océan des besoins.

Ces fonds permettent aussi de permettre à ces familles d’augmenter leurs pouvoirs d’achat, de vivre et pour certaines de créer des commerces ou de construire des maisons.

 

La perte économique pour la France des transferts de fonds vers les pays d’origine est d’environ

€ 8 milliards – 5 200 milliards de francs Cfa  – soit 0,5% de son PIB, tel serait le cout économique pour la France de ces envois. Le total des envois tous pays et destinations serait compris entre 1,5 et 2% du PIB national !

L’effort des familles est considérable et représente en moyenne 20% de leurs revenus, ce qui est très important, dont la majorité a des revenus proche ou inférieur au SMIC français (environ € 1 300 – 851 000 Fcfa – par mois).

Cet argent est principalement investi dans le commerce, dans l’achat des condiments, de l’alimentaire et des vêtements, puis dans un second temps dans l’immobilier et l’économie marchande.

En réalité cet argent ne permet pas le développement économique du pays, il fait vivre des travailleurs, mais permet surtout d’augmenter le poids des exportations au détriment de la production locale et de son développement industriel.

Une minorité de migrants construit une maison ou crée quelques emplois et entreprises. La majorité aide leurs familles à survivre (condiments, achats, paiement des factures). Cet argent est mal utilisé, car il crée un système d’assistanat, de dépendance financière. L’argent améliore le quotidien, permet de scolariser les enfants, mais très peu à monter des projets solides, créateurs d’emplois, de richesse et permettant l’autonomie financière des bénéficiaires.

 

Site comparateur du cout d’envoi

Ce simulateur permet en quelques secondes de comparer le cout d’envoi de votre argent à votre famille. un second site commercial existe, mais il vaut mieux privilégier le premier, qui est soutenu par les autorités françaises.

Les opérateurs :

Wari

un opérateur africain, dont le siège social se trouve au Sénégal et qui se développe rapidement.

Western Union

« La société Western Union (WU) a été créée aux Etats-Unis en 1851. Au début de ses activités, elle s’était spécialisée dans l’installation du télégraphe ».  Mais avec l’apogée du fax et la disparition du télex, la société s’est trouvée dans d’importantes difficultés. C’est à ce moment qu’elle a décidé de réorienter ses activités dans le transfert électronique d’argent.

De nombreuses critiques ont été adressées à WU l’accusant de gagner de l’argent en exploitant les pauvres. La rentabilité dégagée par WU s’élève à 33 % »

 

Money Gram

« Créée en 1988 et basée à Denver dans le Colorado (Etats-Unis), cette société offre un service de transfert rapide d’argent comparable à celui de WU, avec des prix légèrement inférieurs. »

 

 

en savoir plus

transfert-d-argent-des-tarifs-exorbitants-pour-les-africains

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: le contenu de ce site est protégé