Clients en situation de fragilité financière

Clients en situation de fragilité financière.

En Europe et en France, la réglementation impose  à tous les établissements bancaires de détecter et d’accompagner leurs clients en situation de fragilité bancaire et financière. Or, souvent ce sont ses clients qui paient le plus de frais bancaires.

En Afrique, la question ne se pose pas de la même manière, puisque les clients à faible revenu et pouvoir d’achat n’ont pas accès aux systèmes bancaires, hormis les instituts de microfinance.

 

La loi française détermine 3 critères pour définir un client en situation de fragilité financière :

  • la répétition d’irrégularités de fonctionnement ou d’incidents bancaires pendant 3 mois consécutifs et le montant des ressources portées au crédit du compte,
  • l’inscription au fichier central des chèques (FCC) pendant 3 mois consécutifs pour un chèque sans provision ou déclaration de retrait de carte bancaire,
  • Un dossier de surendettement déclaré recevable par la commission de surendettement.
  • Certains établissements utilisent également le niveau des rentrées (ressources) comme critère de sélection.

A quand un service bancaire minimum de base pour l’ensemble de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: le contenu de ce site est protégé